Aller au contenu

Retour sur la journée mondiale 2022: la peine de mort, un chemin pavé de torture

Tout le mois d’octobre 2022, au Maroc, en Tunisie, au Liban, en RDC, au Cameroun, en Indonésie, en Malaisie, les abolitionnistes se sont mobilisés pour mettre en lumière la lutte contre la peine de mort et la thématique de la Journée mondiale de cette année : “La peine de mort : un chemin pavé de torture”.

Une grande diversité d’acteurs et de réseaux se sont réunis (associations, parlementaires, enseignant·es, avocat·es, journalistes…) autour d’évènements militants variés mêlant, entre autres, arts, conférences-débats, théâtre et ateliers visant à toucher un public large et à laisser s’exprimer les voix abolitionnistes de tous horizons. Des grands témoins, comme Ahmed Haou, ancien condamné à mort au Maroc, ont partagé leur histoire. Il s’agissait de la dernière grande étape de mobilisation avant le 8e Congrès mondial contre la peine de mort, qui se tiendra à Berlin du 15 au 18 novembre 2022. Tour d’horizon des actions organisées pour cette 20e journée mondiale.

Maroc 🇲🇦

Le 10 octobre, la Coalition marocaine contre la peine de mort a organisé un sit-in devant le Parlement à Rabat auquel ont participé 45 personnes dont des jeunes membres de l’Abolition Now Tour Maroc.

Le 12 octobre, une conférence de presse s’est tenue au siège du CNDH à Rabat avec des interventions de la présidente du CNDH, de la Coalition marocaine contre la peine de mort, de l’Observatoire marocain des prisons (OMP), d’ECPM, des Réseaux contre la peine de mort au Maroc (avocats, journalistes et enseignants), d’une délégation de la commission nationale des droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo et de la délégation de l’UE au Maroc. 

Le 15 octobre, ECPM et l’OMP ont organisé un café littéraire à Dar Saïda, Marrakech: débats, exposition des dessins et projection de la Larme du Bourreau, en lien avec la Section de Marrakech du Réseau des avocats contre la peine de mort et la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de la région Marrakech-Safi.

Dans le cadre d’un dispositif de financement aux tiers, des activités ont également été organisées par des associations soutenues par ECPM et l’OMP : 
L’Association Réduction des Risques section Fès a organisé un atelier participatif multi-acteur à Fès le 13 octobre et tenu une conférence de presse le 28 octobre. La Fondation Al Amal a organisé une journée d’étude sur la peine de mort à la Maison des jeunes d’Akka Ighan le 15 octobre, portant sur le thème “la peine de mort entre la législation et la pratique. Étude à la lumière des coutumes Amazighes”. L’Université pour tous a organisé un atelier de sensibilisation à destination d’une trentaine d’étudiant.es de la Faculté polydisciplinaire de Larache.

Conférence de presse à Rabat
Sensibilisation des étudiant·es de l’Université de Larache
Journée d’étude à Fès
Atelier à Akka Ighan

Tunisie 🇹🇳

La Coalition tunisienne contre la peine de mort (CTCPM) a tenu une conférence de presse le 10 octobre au siège du Syndicat national des journalistes à Tunis qui a réuni une vingtaine de journalistes.

Le 13 octobre a eu lieu la première représentation du spectacle de théâtre forum « Nuit Blanche » mis en scène par l’association Les Artivistes, devant près de 300 jeunes à Tunis. Cette pièce interactive les invitaient à se mettre en situation et à jouer aux côtés des comédien.nes afin de les encourager à se questionner et prendre position sur la question de la peine de mort. Accompagné d’une exposition des dessins de la 5e édition du Concours « Dessine moi l’abolition », cet événement a été co-organisé avec la CTCPM et ECPM dans le cadre de leur programme de financement aux tiers visant à promouvoir des initiatives de sensibilisation à l’abolition et renforcer le mouvement national contre la peine de mort.

L’association Bina, soutenue par ce même dispositif, a produit et diffusé un spot vidéo contre la peine de mort à l’occasion de la journée mondiale : https://youtu.be/rRum5NYVo0U

Du 20 au 23 octobre, la CTCPM et ECPM ont organisé un Forum des Jeunes à Aïn Soltane. Durant trois jours, des échanges, des activités pédagogiques, des ateliers et une représentation de théâtre se sont succédés, avec la participation d’Ahmed Haou, témoin marocain. L’association tunisienne Les Artivistes, financée par ECPM et la CTCPM dans le cadre du programme de financements aux tiers en Tunisie, a également participé à l’intégralité du Forum.

Exposition de la 5e édition du Concours Dessine moi l’abolition au Théâtre Le Rio de Tunis
Pièce de théâtre forum à Tunis mis en scène par l’association Les Artivistes
Forum des jeunes à Ain Soltane

Liban 🇱🇧

À l’occasion de la 20e Journée mondiale contre la peine de mort, l’association Ahla Jbeil a organisé une cérémonie à l’intention des huit jeunes activistes libanais qui participeront au 8e Congrès mondial contre la peine de mort à Berlin du 15 au 18 novembre 2022. La cérémonie a vu la participation des jeunes militants et de leurs familles, du député Ziyad Hawat et de la militante abolitionniste Antoinette Chahine, ancienne condamnée à mort au Liban. Des représentants de la LACR et de l’AJEM étaient également présents.

Jeunes activistes de l’Abolition Now Tour Liban et Antoinette Chahine

RDC 🇨🇩

En RDC, Culture pour la Paix et la Justice (CPJ) et ECPM ont organisé une “Semaine contre la peine de mort”. L’événement de lancement a eu lieu le 10 octobre à la salle Pierre Boka à Kinshasa avec des interventions de sénateurs et députés, de l’Ambassadeur d’Allemagne en RDC, d’un représentant du ministère de la Justice, de missions diplomatiques et d’activistes des droits de l’Homme.

Le même jour, les parlementaires abolitionnistes se sont réunis en atelier et ont réfléchi sur le thème « Stratégies pour soutenir une proposition de la loi portant abolition de la peine de mort ». Trois stratégies se sont dégagées de ce temps de réflexion et d’autres réunions seront organisées prochainement pour poursuivre le travail entamé.

Un atelier de formation des acteurs de la société civile sur le thème : « Organiser un  plaidoyer efficace : de la planification à l’évaluation » s’est tenu le 11 octobre. Des associations membres de la Coalition congolaise contre la peine de mort étaient présentes ainsi que deux autres ONG qui ont adhéré à la Coalition en fin de formation. 

Le 12 octobre, un Forum des jeunes était organisé à Kinshasa. Environ 70 jeunes de 15 ans et plus, élèves et étudiants de Kinshasa, dont les membres de la délégation de l’Abolition Now Tour en RDC se sont réunis, en présence de plusieurs acteurs de la société civile. Des discussions, débats et projections autour de l’application de la peine de mort et de l’argumentaire abolitionnistes ont eu lieu au cours de la journée. Les jeunes de l’ANT ont également présenté le projet et les actions mises en place par leur délégation. La journée s’est terminée par la présentation de l’exposition de la 5e édition du concours “Dessine-moi l’abolition”.

La semaine s’est clôturée par un atelier de formation des avocat·es au respect des normes d’un procès équitable et droits de la défense pour les personnes encourant la peine de mort, du 13 au 15 octobre. La session de formation était composée de trois modules : 

  • Les principales étapes de la défense de ceux qui risquent la peine de mort
  • Les obstacles à la défense des personnes encourant la peine de mort
  • La psychologie des protagonistes lors d’un procès pouvant conduire à la peine de mort  

À l’issue de cette formation, de nouveaux avocats ont adhéré au Réseau des avocats congolais contre la peine de mort en fin de formation.

Exposition de la 5 édition du concours Dessine-moi l’abolition
Forum des jeunes à Kinshasa

Cameroun 🇨🇲

Une conférence de presse a été organisée à Douala le 10 octobre sur la thématique de la Journée mondiale “Peine de mort : un chemin pavé de torture” par Droits & Paix et l’association CESLORD (association financée dans le cadre du programme de financements aux tiers au Cameroun). Cette conférence a permis de nombreuses retombées dans la presse locale.

Conférence de presse à Douala

Malaisie 🇲🇾

De nombreuses activités ont été organisées par ADPAN en Malaisie du 9 au 16 octobre.

Une projection du documentaire “Peluang Kedua” produit par Freedom Film Network et financé dans le cadre du programme de financements aux tiers a été organisée pour l’événement de lancement de la Journée mondiale le 10 octobre au KL & Selangor Chinese Assembly Hall.

Indonésie 🇮🇩

Plusieurs activités ont été organisées par KontraS autour de la Journée mondiale. La presse a été mobilisée via la publication de communiqués et a participé au lancement en ligne d’un rapport sur la peine de mort en Indonésie. Le lancement de ce rapport a été diffusé en direct sur la chaîne youtube de KontraS. Une projection du documentaire Mary Jane Veloso a également été organisée.


Événement
octobre 2022
C’est aujourd’hui que débutent les inscriptions pour le 8e Congrès mondial contre la peine de mort. Plus d’un…