Le 7e Congrès mondial contre la peine de mort, c’était il y a un an


27 février 2020

Déjà une année s'est écoulée depuis le 7e Congrès mondial contre la peine de mort, qui se tenait à Bruxelles du 26 février au 1er mars 2019. Plus diversifiée, plus participative et plus formatrice que jamais, cette 7e édition a réuni plus de 1500 acteurs du combat abolitionniste, venus des quatre coins du monde. Ensemble, pendant ces quatre jours de débats, de formations, d'ateliers et d'événements culturels, nous avons saisi l'opportunité de rassembler nos forces et nos idées pour faire naître des projets et atteindre notre but commun : l'abolition universelle de la peine de mort.

 

Un an après, le travail pour l'abolition universelle continue de porter ses fruits, et c'est grâce à vous ! Voici un aperçu du travail accompli depuis le Congrès. Et vous, quels projets avez-vous initié ou mené sous l'impulsion du Congrès ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Dédié une chaîne Youtube rassemblant toutes les vidéos du Congrès et régulièrement mise à jour

Bien sûr, nous avons aussi poursuivi nos actions de plaidoyer en Indonésie, en Malaisie, au Cameroun, en RDC, dans les pays du Maghreb, en Iran et en Mauritanie...

Et comme le travail pour l'abolition universelle est une course de fond, restez à l’affût car ECPM, qui célèbre ses vingt ans cette année, prépare bien d'autres projets.

ET VOUS, QU'AVEZ-VOUS FAIT DEPUIS LE CONGRES ?
 
Rappelez-vous... Après le Congrès, nous vous avions demandé de nous tenir informés, si vous étiez amenés à lancer un projet, une campagne ou à publier un rapport à vocation de plaidoyer ou de sensibilisation à l’échelle locale ou plus large. Certains d'entre vous ont déjà agit, d'autres sont prêts à se lancer.
 
Il est temps de nous en dire plus sur ces projets !
Nous pourrons les relayer auprès de l’ensemble de nos réseaux partenaires, leur donner une visibilité accrue, et faire que les synergies créées lors du Congrès se mettent en oeuvre localement. Pour cela, donnez de vos nouvelles à  amartignon@ecpm.org.