La rentrée politique d’ECPM – Les Actes du 7e Congrès Mondial présentés à l’ONU


12 septembre 2019

Les Actes de Bruxelles : L'empreinte du plus grand événement abolitionniste mondial

Six mois après la tenue du 7e Congrès mondial contre la peine de mort, ECPM est fière d'annoncer la publication des Actes du Congrès de Bruxelles. Cet ouvrage inédit, documenté et illustré, rend compte des riches débats tenus lors du Congrès et revient sur les nouvelles dynamiques associatives et politiques impulsées dans ce cadre.

Pour l'occasion, ECPM, la Mission permanente de la Belgique auprès des Nations unies et la délégation de l’Union européenne auprès des Nations unies à Genève ont organisé un événement de lancement lors de la 42e session du Conseil des droits de l’Homme à l'Office des Nations unies de Genève ce 12 septembre.

« Stratégies d'abolition en Afrique Subsaharienne & le secteur privé et la peine de mort », side-event de lancement des Actes, 12 septembre 2019.

Le 7e Congrès mondial contre la peine de mort, organisé par ECPM en partenariat avec la Coalition mondiale contre la peine de mort et parrainé par le Gouvernement de Belgique, l’Union européenne, le Parlement européen, la Suisse et la Norvège, s’est tenu à Bruxelles du 26 février au 1er mars 2019. Il a rassemblé environ 1 500 militants, autorités politiques, diplomates, parlementaires, juristes, chercheurs et étudiants, venus des 5 continents.

Les liens entre le secteur privé et le mouvement abolitionniste sont plus étroits que ce que l’on peut croire. Le side-event organisé à l'ONU le 12 septembre permet de faire l’état des lieux des ponts qui existent entre ces deux mondes qui se rencontrent pour porter plus haut les valeurs du droit à la vie. De remarquables avancées positives ont été observées en Afrique subsaharienne ces dernières années, notamment avec les abolitions récentes en Guinée et au Burkina Faso. C'est également l’occasion d’évoquer les défis et les opportunités pour les stratégies d’abolition dans cette zone prometteuse, afin d’aborder la question « L’Afrique sera t-elle le prochain continent abolitionniste ? »

Parmi les 350 représentants politiques présents au Congrès, figuraient 25 ministres ou anciens chefs d’État, dont plus de la moitié issus des pays cibles. ECPM s’emploie à développer de fortes relations avec les autorités qui y ont participé afin de renforcer ses actions de plaidoyer dans les pays cibles et de s’assurer que les engagements pris seront effectivement mis en oeuvre.

Le 7e Congrès mondial se revit aussi en vidéo !

Les grandes thématiques, les réflexions et les perspectives de la lutte abolitionniste observées lors de cet événement majeur sont également à retrouver dans le film du 7e Congrès mondial.