Notice: Undefined index: main in /var/www/vhosts/www.ecpm.org/www/wp-content/themes/ecpm/header.php on line 114

ÉDUQUER

L’abolition de la peine de mort n’est jamais acquise. 60 % de la population mondiale vit toujours dans un pays dont le système pénal comporte la peine de mort et, dans les pays abolitionnistes, l’opinion publique doit sans cesse être informée et sensibilisée. Avec son projet « Éduquer à l’abolition », créé en 2009, ECPM a pu développer différents modes de sensibilisation des jeunes : modules de cours, interventions scolaires et projets de classe sont accessibles gratuitement pour faire réfléchir les élèves au droit à la vie.

INTERVENTIONS SCOLAIRES

Si vous êtes un enseignant ou documentaliste et que vous souhaitez accueillir une intervention scolaire dans votre établissement, contactez Charlène Martin, chargée de mission « Éduquer et sensibiliser à l’abolition », par mail à cmartin@abolition.fr ou par téléphone au 01 80 87 70 45.

>> notre flyer « Éduquer à la citoyenneté mondiale avec ECPM » <<

Pourquoi organiser une intervention de sensibilisation à l’abolition auprès de mes élèves ?

Les interventions scolaires d’ECPM (Ensemble contre la peine de mort), menées dans les collèges et lycées, sont l’occasion de sensibiliser les jeunes Français à une problématique toujours d’actualité, puisque 55 pays disposent encore de cette sanction dans leur arsenal juridique. En France, malgré les trente-cinq années qui se sont écoulées depuis l’abolition, l’adhésion à la peine de mort ne cesse de progresser : 52 % à 60 % des citoyens y seraient favorables selon les derniers sondages d’opinion (Ifop, mai 2015). La jeune génération est particulièrement sensible : à un âge où la distinction entre justice et vengeance est en cours d’acquisition, elle est la première catégorie d’âge à souhaiter le retour de la peine capitale.

Face à cela, l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme est un moyen de combattre la montée de la violence, du racisme, de l’extrémisme et de l’intolérance. Ces interventions permettent aussi aux jeunes de cerner les enjeux et le fonctionnement d’un système pénal pacifié tel qu’il existe au sein de l’Union européenne et, pour les enseignants, d’élargir cette étude à d’autres sujets fondamentaux de la société, tels que les notions de justice, de peine, de perpétuité, de victime ou de pardon. C’est aussi une occasion de favoriser l’autonomie des élèves ainsi que leurs capacités d’argumentation et de les initier à la solidarité internationale pour les resituer dans leur rôle de citoyens et les préparer à exercer une citoyenneté active et responsable.

À qui s’adressent vos interventions ?

Nous intervenons auprès d’élèves de la 4e à la Terminale dans les collèges et lycées de France métropolitaine. Nos interventions peuvent être organisées à l’initiative de toute personne de l’équipe pédagogique des établissements : enseignant-e de toute discipline, documentaliste…

Sur demande, ECPM mène également des interventions auprès d’autres structures accueillant des jeunes (maisons de quartier, protections judiciaires de la jeunesse…) et organise des conférences au sein des universités.

ECPM est-elle reconnue par l’Éducation nationale ?

Grâce à son projet « Éduquer aux droits de l’homme et à l’abolition de la peine de mort », ECPM est une association agréée par l’Éducation nationale.

Combien coûte à l’établissement l’organisation d’une intervention ?

Nos interventions sont gratuites. Nous demandons parfois aux établissements de simplement prendre en charge les frais de déplacement (et, s’il y a lieu, d’hébergement) des intervenants.

Quand se déroulent les interventions scolaires ?

ECPM intervient toute l’année auprès des établissements scolaires qui en font la démarche. Aussi, nous organisons des cycles d’intervention autour des dates clés du calendrier des droits de l’homme, pour lesquels nous invitons par mail tous les établissements qui sont en contact avec l’association à s’inscrire.

Combien de temps dure une intervention ?

Une intervention type dure deux heures et se déroule sur le temps scolaire.

Combien d’élèves peuvent participer à une même intervention ? 

Une intervention scolaire peut tout à fait concerner une ou plusieurs classes. Au-delà de deux classes, il faut simplement veiller à ce que la séance puisse se dérouler dans de bonnes conditions (salle et équipements prévus pour une telle audience, discipline des élèves pour la prise de parole).

Comment se déroule une intervention type ?

Nos interventions se déroulent toujours en deux temps, pour permettre un échange à la fois théorique et concret avec les élèves.

D’abord, un-e spécialiste de l’association est là pour mener un débat de fond avec les élèves sur le sujet, en faisant soulever sans tabou tous les arguments pro ou anti peine de mort et en rappelant le contexte de l’abolition de la capitale en France en 1981. Il ou elle approfondit ensuite le sujet en apportant des éléments d’information aux élèves sur la situation actuelle de la peine de mort dans le monde.

Ensuite, par une activité ou une rencontre, nous souhaitons montrer aux jeunes les implications humaines de la question de la peine de mort : cela peut-être le temps du témoignage (grâce à la présence d’un intervenant « témoin » ou grâce à une vidéo adaptée) ou le temps de quelques jeux de mises en situation, en particulier notre jeu de société Abolition Now.

Toute la séance est menée en interactivité avec les élèves pour leur permettre d’exprimer leur avis, d’apporter leurs connaissances préalables sur le sujet et de poser leurs questions aux intervenants.

Qui sont les « témoins » pouvant intervenir ?

Les « témoins de l’abolition » que nous invitons à participer aux interventions scolaires ont tous en commun de pouvoir raconter un vécu personnel en lien avec la peine de mort. Ils ou elles peuvent cependant avoir des profils très variés : ancien-ne condamné-e à mort libéré-e, proche d’un-e condamné-e à mort (famille, correspondant), victime du terrorisme, journaliste, dessinateur ou dessinatrice de presse, avocat-e ou encore représentant-e d’une association de terrain engagée contre la peine capitale à l’étranger.

Quel matériel faut-il mettre à disposition des intervenants ?

La salle idéale d’intervention est équipée d’un ordinateur avec une connexion internet, d’un rétroprojecteur et d’enceintes audio.

Aussi, quand les élèves sont particulièrement nombreux, il est important de prévoir au moins deux micros mobiles et un nombre suffisant de chaises.

Quels outils pédagogiques puis-je utiliser pour préparer ce thème avec mes élèves en amont de l’intervention ?

ECPM crée des outils pédagogiques clés en main à destination des enseignants. Grâce aux modules de cours, disponibles en version exercices pour les élèves ainsi qu’en version corrigée pour les enseignants, ceux-ci peuvent aborder dans leurs classes la question de l’abolition de la peine de mort de manière autonome et tout en respectant le programme de l’Éducation nationale. Adaptés aux niveaux des classes et aux matières, ces outils pédagogiques sont actuellement disponibles aux enseignants de disciplines variées : anglais, arts plastiques, éducation civique, espagnol, français et histoire-géographie.

Que puis-je ensuite faire avec mes élèves pour aller plus loin ?

Pour ne pas s’arrêter à une rencontre ponctuelle, ECPM met chaque année sur pied des projets de classe invitant les élèves à exprimer leur vision d’un monde sans peine de mort à travers la création de leur propre support de sensibilisation à l’abolition. Ces projets permettent d’intéresser les élèves à l’abolition de la peine capitale sous un angle pratique en leur faisant découvrir des savoir-faire nouveaux (graphisme, journalisme, réalisation vidéo…) et, parfois, suscitent des vocations ! Des guides pédagogiques spécifiques sont mis à disposition par ECPM pour accompagner et conseiller les jeunes dans leurs réalisations.

Les créations des élèves (affiches, dessins de presse, magazines, vidéos…) sont ensuite valorisées (publications et diffusions, expositions à l’étranger…) et les jeunes participants sont récompensés pour leur engagement citoyen (cérémonie officielle de fin de projet, remise des prix aux lauréats).

Si vous souhaitez faire participer vos élèves aux projets de classe actuellement proposés par ECPM, allez consulter la page « Actions en cours ».

ESPACE PROF

ECPM a créé des outils pédagogiques clés en main à destination des enseignants, adaptés aux niveaux des classes et aux matières. Grâce à ces modules de cours, disponibles en version exercices et corrigés pour les enseignants, vous pourrez aborder dans votre classe la question de l’abolition de la peine de mort, de manière autonome, tout en respectant le programme de l’Éducation nationale. Ces outils pédagogiques sont gratuits et disponibles aux enseignants d’anglais, d’arts plastiques, d’éducation civique, d’espagnol, de français et d’histoire-géographie.

ESPACE ASSO

Si vous êtes une association engagée dans l’éducation aux droits de l’homme et que vous souhaitez organiser une action d’éducation en partenariat avec ECPM et/ou rejoindre le Réseau international d’éducation à l’abolition, contactez Marianne Rossi, responsable « Éduquer et sensibiliser à l’abolition », par mail à mrossi@abolition.fr ou par téléphone au 01 80 87 70 56.


Réseau international d’éducation à l’abolition

Le Réseau international d’éducation à l’abolition a été fondé le 25 janvier 2014, lors d’une conférence nationale sur l’abolition de la peine de mort au Liban. Ce réseau a pour ambition de rassembler les acteurs associatifs qui, à travers le monde, mènent des actions d’éducation à l’abolition auprès des jeunes dans l’objectif de favoriser un échange de bonnes pratiques.

Ce réseau s’est peu à peu structuré autour de l’idée que les actions d’éducation à l’abolition doivent susciter et valoriser l’engagement citoyen des jeunes. C’est pour répondre à cet objectif que les membres ont conjointement décidé que l’action prioritaire du réseau serait l’organisation, tous les deux ans, du concours international de dessin « Dessine-moi l’abolition ».

Le Réseau international d’éducation à l’abolition compte cinq membres fondateurs (ECPM, Lebanese Association for Civil Rights ou LACR, les Coalitions marocaine et tunisienne contre la peine de mort et l’Institut arabe des droits de l’homme ou IADH) qui ont une expérience significative dans le plaidoyer en direction des jeunes (organisations d’interventions scolaires et/ou création d’outils pédagogiques). Ses membres se sont consacrés jusqu’ici à la structuration du réseau et à la définition de ses priorités d’actions. Dès 2017, de nouveaux membres seront intégrés en vue d’enrichir l’échange de bonnes pratiques entre les membres et d’encourager les acteurs de la société civile du monde entier à développer des actions d’éducation à l’abolition dans leur pays.

Membres fondateurs du Réseau international d’éducation à l’abolition :


ECPM


Association libanaise pour les droits civils



Coalition marocaine contre la peine de mort



Coalition tunisienne contre la peine de mort


ACTIONS EN COURS

Pour aller plus loin après une intervention en collège ou lycée, ECPM met chaque année sur pied des projets de classe invitant les élèves à exprimer leur vision d’un monde sans peine de mort, à travers la création de leur propre support de sensibilisation à l’abolition. Ces projets permettent d’intéresser les élèves à l’abolition de la peine capitale sous un angle pratique, en leur faisant découvrir des savoir-faire nouveaux et en faisant appel à leur créativité.
Retrouvez ci-dessous plus d’informations sur les projets de classe actuellement menés, et auxquels vous pourriez peut-être inscrire vos élèves !



Dès la rentrée scolaire 2018, c’est la 4e édition du concours international « Dessine-moi l’abolition » qui nous mobilisera ! Cliquez sur la barre rouge ci-dessous pour en savoir plus et télécharger le dossier d’inscription.
DESSINE-MOI L’ABOLITION…


CONCOURS INTERNATIONAL D’AFFICHES GRAPHIQUES POUR LES JEUNES ENGAGÉS CONTRE LA PEINE DE MORT


À l’occasion de la 16e Journée mondiale contre la peine de mort qui se tiendra le 10 octobre 2018, les jeunes du monde entier sont invités à participer à la 4e édition du concours « Dessine-moi l’abolition » dont le but est de réaliser une affiche contre la peine de mort. Les 50 meilleures affiches sélectionnées par un jury international seront exposées dans les pays participants et lors des prochains Congrès contre la peine de mort organisé par ECPM. Un catalogue d’exposition traduit en plusieurs langues sera également publié pour valoriser la créativité et l’engagement des jeunes.

CONTEXTE

La peine de mort est une violation manifeste de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Pourtant en 2017, 54 pays continuaient à pratiquer le châtiment qui tue ! Si la tendance vers une abolition universelle se vérifie, il reste encore un long parcours pour faire évoluer les mentalités sur les notions de justice et de vengeance.

Depuis le 10 octobre 2009, ECPM (Ensemble contre la peine de mort) mène un projet d’éducation aux droits de l’homme et à l’abolition de la peine de mort auprès des jeunes afin d’informer les citoyens de demain et les amener à développer leur esprit critique. En parallèle de ces actions, ECPM et trois de ses partenaires ont fondé le Réseau international d’éducation à l’abolition dont l’objectif est de promouvoir l’échange des bonnes pratiques en matière d’éducation à l’abolition et développer des actions d’éducation communes à l’échelle internationale.

OBJECTIF DU CONCOURS

ECPM, le Réseau international d’éducation à l’abolition et ses partenaires entendent susciter l’intérêt des jeunes, notamment des collégiens et lycéens, sur la question de l’abolition universelle de la peine de mort en leur proposant de faire appel à leur créativité. En permettant aux jeunes de développer une connaissance approfondie du sujet ainsi qu’un savoir-faire artistique, ECPM, le Réseau international d’éducation à l’abolition et ses partenaires veulent encourager et valoriser l’engagement citoyen des jeunes de demain.

Les affiches lauréates du concours « Dessine-moi l’abolition », 3e édition :

1. 2. 3. 4.

1. Joseph J., Kisarawe Parelegals Organization, Dar-Es-Salasm, Tanzanie.
2. Murad Syed Muhammed G., Lycée Lacas, Lahore, Pakistan.
3. Chiara P., Lycée Santa Catarina, Sienne, Italie.
4. Masongezi W., Institut des Beaux Arts, Kinshasa, RDC.

CONDITIONS DE PARTICIPATION & INSCRIPTION

La participation au concours est gratuite et ouverte aux jeunes âgés de 12 à 22 ans du monde entier. Ils doivent être encadrés par un adulte référent (enseignant, éducateur, responsable associatif,…) qui devra inscrire les élèves/jeunes qu’il suit en fournissant le dossier d’inscription à ECPM en envoyant celui-ci par mail à education@ecpm.org avant le 10 décembre 2018.

À télécharger :
[ Fiche d’inscription ]
[ Réglement ]

DÉROULÉ DU CONCOURS

1ère PHASE : 10 OCTOBRE – 10 DECEMBRE 2018
INITIATION A LA THEMATIQUE & AU DESIGN GRAPHIQUE
Durant cette phase, les groupes de jeunes inscrits pourront réfléchir à la thématique de la peine de mort et s’initier à la création d’une affiche graphique. Pour permettre à leurs adultes référents de les accompagner en toute autonomie, ECPM leur fournira gratuitement des outils pédagogiques adaptés tant au sujet qu’à l’exercice demandé. Aussi, dans la limite des places disponibles, les groupes et classes inscrites pourront recevoir une intervention d’ECPM ou de l’un des partenaires du projet pour être sensibilisés à l’abolition de la peine de mort et aux droits de l’homme et, pour certaines de ces rencontres, recevoir le témoignage exceptionnel d’un rescapé des couloirs de la mort.

2ème PHASE : AVANT FIN JANVIER 2019
ENVOI DES DESSINS À ECPM
Les adultes encadrants devront envoyer les affiches réalisées par les jeunes suivis au plus tard le 31 janvier 2019. L’envoi doit être fait en deux fois : il est d’abord nécessaire, par mesure de sécurité, d’envoyer une version numérique (scan ou photo haute définition) des affiches par mail à education@ecpm.org (via WeTransfer si besoin) puis de faire parvenir à ECPM les originaux des affiches par voie postale en envoyant le courrier au 69 rue Michelet 93100 Montreuil, France, à l’attention du service Education.

À télécharger :
[ Coupon signature à coller au verso de l’affiche avant envoi ]

3ème PHASE : LE 27 FEVRIER 2019
JURY DE SÉLECTION DES AFFICHES GAGNANTES & ANNONCE DES RÉSULTATS
Un jury international, composé d’artistes professionnels et de personnalités des droits de l’Homme, se réunira au sein du Parlement européen le 27 février 2019, dans le cadre du 7e Congrès mondial organisé par ECPM à Bruxelles jusqu’au 1er mars 2019. Les membres auront pour mission de sélectionner les 50 meilleures affiches qui composeront l’exposition finale et, parmi elles, les 3 premiers prix. L’annonce des résultats sera proclamée lors de la cérémonie de clôture du Congrès. Les résultats seront ensuite publiés sur le site Internet d’ECPM www.ecpm.org.

4e PHASE : À PARTIR DE MARS 2019
VALORISATION DE L’EXPOSITION & DES JEUNES PARTICIPANTS ET LAURÉATS
Les 50 affiches sélectionnées seront valorisées à travers la publication d’un catalogue d’exposition retraçant le déroulé du projet et remerciant l’ensemble des participants et partenaires qui sera diffusé en plusieurs langues (au minimum français et anglais). Ces 50 affiches gagnantes seront également imprimées en grand format et exposées à l’occasion d’événements d’inauguration de l’exposition dans l’ensemble des pays participants. En particulier, ECPM encouragera la tenue de cérémonie de remise des prix aux jeunes lauréats en présence de tous les participants à l’échelle nationale. L’exposition sera également valorisée à travers les outils de communication web et papier d’ECPM et de ses partenaires et sera également mise en valeur à l’occasion des grands événements abolitionnistes internationaux, à commencer par les Congrès contre la peine de mort.



CONCOURS DE VIDÉOS ENGAGÉES CONTRE LA PEINE DE MORT POUR YOUTUBEUR/SE/S EN HERBE

LES JEUNES S’ENGAGENT

Vous trouverez ici les fruits du travail mené par les élèves qui ont été accompagnés par ECPM dans la création de leur propre support de sensibilisation à l’abolition. Laissant la parole aux plus jeunes et la relayant auprès des adultes pour les sensibiliser à leur tour, ces publications sont la voix d’une nouvelle génération 100 % abolition !

– VLG Times, magazine créé par des élèves de 3e du collège Edouard Manet à Villeneuve la Garenne, 2018

– le catalogue de l’exposition « Dessine-moi l’abolition », 2017

– la playlist des vidéos réalisé pour #CausonsAbolition, 2017

– le catalogue de l’exposition « Dessine-moi l’abolition », 2013



JEU ABOLITION NOW

Abolition Now ! est un jeu coopératif développé par ECPM et l’agence de communication Ludocom pour vous permettre, à vous, citoyens du monde, de vous initier aux stratégies variées pour abolir la peine de mort.

Devenez chef-fe de gouvernement, diplomate, journaliste, juriste, intellectuel-le, militant-e ou ancien-ne condamné-e à mort… et, comme dans la vie réelle, faites de vos différences une véritable force pour parvenir ensemble à l’abolition universelle de la peine de mort !

Vous agirez ainsi pour l’abolition dans dix pays du monde qui condamnent ou exécutent encore. Grâce à ce jeu, nous espérons que vous prendrez conscience des enjeux internationaux et que vous rejoindrez, vous aussi, la communauté des abolitionnistes.

À vous de jouer maintenant !



Comment vous le procurer ?

Pour recevoir le jeu de société Abolition Now !, il vous suffit d’envoyer votre adresse et un chèque de 15 euros à l’ordre d’« ECPM » au :

69, rue Michelet
93100 Montreuil

Et, pour les joueurs chevronnés, une extension du jeu est téléchargeable ci-dessous, avec de nouveaux pays et de nouvelles questions pour le joueur endossant le rôle de l’intellectuel.



10 autres questions pour l’intellectuel


Extension du jeu Abolition Now – carte pays