Aller au contenu

Retour sur le colloque « 40 ans d’abolition » à l’Assemblée nationale

Nous y sommes ! Les commémorations du 40e anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France ont commencé sur les chapeaux de roues ce mercredi 15 septembre à l’Assemblée nationale, à Paris. Ce colloque international, intitulé « 1981-2021 : 40 ans d’abolition » et organisé par ECPM et le Barreau de Paris, sous le haut-patronage de M. Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale, invitait les actrices et acteurs majeurs de l’abolition d’hier et d’aujourd’hui. Il s’accompagnait d’une exposition des documents clés originaux ayant mené à l’abolition en France. Une rétrospective forte sur ce combat pour la justice, résonnant encore aujourd’hui : s’il y a quarante ans jour pour jour, le 17 septembre 1981, Robert Badinter se trouvait dans ce même bâtiment pour demander solennellement à l’Assemblée nationale d’approuver le projet de loi sur l’abolition de la peine de mort, il insiste aujourd’hui sur l’importance de poursuivre la lutte pour une abolition « universelle ».

Ce colloque marque le début d’une longue série d’événements et activités organisés par ECPM qui se tiendront jusqu’au 31 octobre en France. Des concerts, une exposition, des rencontres avec d’anciens condamnés à mort, des interventions scolaires… Pour en savoir plus, visitez notre page « 40 ans d’abolition en France ».

Revivez l’événement en visionnant le replay sur le site de l’Assemblée nationale.

— ECPM (Ensemble contre la peine de mort) (@AssoECPM) September 15, 2021
— ECPM (Ensemble contre la peine de mort) (@AssoECPM) September 15, 2021
— Le 1 (@Le1hebdo) September 17, 2021

En plus de la couverture presse engagée par l’événement, le 15 septembre est également paru un numéro spécial de l’hebdomadaire Le 1, consacré aux « 7 vies de Robert Badinter », dans lequel la présidente d’ECPM, Aminata Niakate, signe une tribune puissante.

LE1-Badinter