Aller au contenu

Maroc-Tunisie: Les interventions scolaires pour éduquer à l’abolition de la peine de mort rencontrent leur jeune public

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme, qui a lieu chaque année le 10 décembre, ECPM et ses partenaires marocains et tunisiens organisaient des cycles d’intervention scolaires sur la peine de mort. Deux invités s’étaient déplacés pour l’occasion : Layth Abdulamir, le réalisateur franco-irakien de La larme du bourreau, au Maroc, et Ahmed Haou, ancien condamné à mort marocain, en Tunisie. Chacun a leur manière, ils ont pu témoigner de leur expérience de la peine de mort et échanger avec les jeunes.

Ce programme d’éducation, à l’approche ludique, mêlant théorie, témoignage et jeux de rôle, est mené depuis 2013 par ECPM et ses partenaires, et a pour objectif de favoriser l’émergence d’une conscience citoyenne en sensibilisant les jeunes à une thématique jamais abordée auparavant dans les programmes scolaires.

AU MAROC (du 9 au 13 décembre)

L’OMDH et ECPM dans le cadre de leur projet conjoint « Accompagner la société civile et les acteurs politiques vers une abolition par étape de la peine de mort », ont organisé un cycle d’interventions scolaires à Essaouira du 9 au 13 décembre 2019.

Layth Abdulamir, réalisateur franco-irakien de La larme du bourreau (qu’ECPM avait rencontré lors d’une interview) était à nos côtés au cours de cette semaine pour échanger avec les élèves après la projection de son film. Des élèves de trois collèges (Oud Dahab, El Jadida, Mohammed VI) et de trois lycées (Mohammed Benabdelah, Akensous, Nawras Mogador) de la ville ont bénéficié de ces interventions.

Ce sont au total 226 élèves de la ville d’Essaouira qui ont été touchés.


Lire le communiqué

Layth Abdulamir au Collège El Jadida, Essaouira
Layth Abdulamir au Collège El Jadida, Essaouira

La compagnie théâtrale L’Embellie Turquoise, partenaire de longue date d’ECPM, était invitée la même semaine par l’Institut français d’Essaouira à présenter son adaptation du Dernier jour d’un condamné. Deux représentations étaient organisées : une destinée aux scolaires et une grand public.

Ces représentations suivies de débats ont bénéficié à plus de 200 habitants et jeunes de la ville.

EN TUNISIE (du 10 au 13 décembre)

Un cycle d’interventions scolaires était organisé en Tunisie par la Coalition tunisienne contre la peine de mort, en partenariat avec ECPM et l’Institut Arabe des Droits de l’Homme (IADH) du 10 au 13 décembre 2019, dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’homme.

Les associations sont intervenues dans cinq lycées de la région, accompagnées par Ahmed Haou, un ancien condamné à mort marocain, venu partager son expérience avec les jeunes à l’oreille très attentive.

Ce sont au total 151 élèves tunisiens qui ont été touchés.

Pour écouter vous aussi l’histoire d’Ahmed Haou, visionnez son interview ci-dessous.


Lire le communiqué

Ahmed Haou entouré des membres d'ECPM et de la CTCPM lors d'une intervention scolaire en Tunisie
Ahmed Haou entouré des membres d’ECPM et de la CTCPM lors d’une intervention scolaire en Tunisie