Aller au contenu

La jeunesse tunisienne innove pour l’abolition au Forum d’Aïn Soltane

L'année 2022 est définitivement celle de l'engagement de la jeunesse abolitionniste ! Après son tour du monde des initiatives lancées par la nouvelle génération contre la peine de mort, l'Abolition Now Tour, ECPM poursuit son travail auprès des militant·es qui construisent sans relâche le combat de demain. Le Forum des jeunes de Tunisie en est la parfaite illustration, dernière ligne droite vers le Congrès mondial de Berlin, consacré notamment à cette dynamique d'avenir !

Dans le cadre du « Mois de l’abolition », la Coalition tunisienne contre la peine de mort (CTCPM) et ECPM ont organisé un Forum des Jeunes en Tunisie, à Aïn Soltane, du 20 au 23 octobre 2022. Une vingtaine de jeunes venu·es de plusieurs régions de la Tunisie y étaient réuni·es afin d’approfondir leurs connaissances, se questionner sur la peine capitale, dans une dynamique créative et fédératrice !

Cette activité s’inscrivait dans le cadre du projet conjoint d’ECPM avec la CTCPM soutenu par l’Agence française de développement, la Norvège et la Fondation de France. Des sessions de débats et d’échanges se sont succédées, entrecoupées de moments conviviaux et culturels favorisant la rencontre entre les différents participant·es. Au programme : approfondissement des connaissances sur la situation de la peine de mort en Tunisie, dans les régions du Maghreb et du Moyen-Orient et plus largement dans le monde ; exploration de l’impact psychologique de la peine de mort et sur le cas de Maher Manaï ; écriture et jeux de rôles pour raconter autrement son engagement abolitionniste.

Ahmed Haou, ancien condamné à mort marocain s’est déplacé pour l’occasion et a témoigné auprès des jeunes. Sa présence tout le long du Forum a également permis de nombreux échanges informels avec les participant·es. Me Rafic Zakharia, avocat libanais, était également présent et a pu partager avec les jeunes son expertise sur la défense des condamnés à mort au Liban et la situation de la peine de mort au Moyen-Orient.

L’association tunisienne Les Artivistes, financée par ECPM et la CTCPM dans le cadre du programme de financements aux tiers en Tunisie, a également participé à l’intégralité du Forum. Une représentation de Nuit Blanche, une pièce de théâtre-forum qui questionne et ouvre le débat sur la peine de mort, a été organisée le vendredi soir en plein air.