[Communiqué de presse] 13ème exécution fédérale aux États-Unis


18 janvier 2021

ECPM appelle le Président élu Joe Biden à déclarer un moratoire sur les exécutions dès son entrée en fonction et à abolir la peine de mort fédérale le plus rapidement possible.

Agé de 48 ans, Dustin Higgs a été exécuté samedi 16 janvier 2021, le lendemain du jour anniversaire de Martin Luther King, par les autorités fédérales des États-Unis. Il s’agit de la treizième et dernière exécution effectuée par le gouvernement fédéral en six mois. Jamais un gouvernement fédéral n’avait exécuté autant de personnes dans toute l’histoire des États-Unis.

Dustin Higgs a été condamné à mort le 26 octobre 2000 pour son rôle dans le meurtre de trois femmes dans le Maryland en 1996. Depuis le début de l’affaire, Dustin Higgs a toujours clamé son innocence. L’auteur des coups de feu a été condamné à une peine de prison à perpétuité.

« Il s’agit clairement de l’instrumentalisation d’une peine irréversible à des fins de propagande politique qui n’accorde aucune importance à la vie humaine ou à la justice » déclare Sandrine-Ageorges Skinner, administratrice d’ECPM.

Initialement prévue le 12 janvier 2021, l’exécution de Dustin Higgs a d’abord été suspendue en raison d’un sursis de dernière minute accordé par la justice américaine. Dustin Higgs ayant été testé positif au Covid-19, il a été officiellement reconnu que l’injection létale risquait de le faire souffrir davantage. Le ministère de la Justice a immédiatement fait appel afin qu’il puisse être exécuté avant le 20 janvier, date de la prise de fonction de Joe Biden à la présidence des Etats Unis. La Cour suprême des Etats-Unis a finalement autorisé l’exécution, comme elle l’a fait systématiquement pour les 12 autres exécutions fédérales ayant eu lieu depuis le 14 juillet 2020.

Pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, la majorité (environ 60 %) des exécutions en 2020 l’a été par le gouvernement fédéral.

Depuis la reprise des exécutions dans le pays en 1977, 16 exécutions fédérales ont eu lieu. 80% de ces exécutions ont donc été réalisées en six mois. Il s'agit du nombre d’exécutions le plus important enregistré en une année depuis que les données sur le sujet ont commencé à être collectées en 1927.

L’abolition de la peine de mort est un des droits de l’Homme qui a le plus progressé au cours des 40 dernières années. Le 10 octobre 1981, la France devenait le 35e État abolitionniste au monde. Cette année-là, deux tiers des États du monde pratiquaient régulièrement la peine de mort. Aujourd’hui, 80 % des États membres de l’ONU n’exécutent plus et près de 60 % d’entre eux sont abolitionnistes.

ECPM appelle le président élu Joe Biden à déclarer un moratoire sur les exécutions dès son entrée en fonction et à abolir la peine de mort fédérale le plus rapidement possible.

 

Contact presse :

  • Michaël Luzé, Relations Presse, luzemichael@yahoo.fr