Aller au contenu
Naviguez
sur notre carte interactive
Partager

« Plaidoyer et sensibilisation pour l’abolition de la peine de mort » : 2ème édition de l’atelier

L'atelier « Plaidoyer et sensibilisation pour l’abolition de la peine de mort » organisé par ECPM, le Conseil de l’Europe, la Coalition allemande pour l’abolition de la peine de mort s’est tenu du 19 au 21 juin 2024 à Strasbourg. L’occasion pour une cinquantaine de jeunes provenant de 30 états membres du Conseil de l'Europe d'échanger et de créer un réseau de jeunes ambassadeur·rices qui prolongeront le combat vers l’abolition partout dans le monde. Les témoignages, conférences et travaux de groupes ont ponctué cette semaine riche en partage.
L’ensemble du groupe avec Antoinette Chahine

Une jeunesse ambassadrice de l’abolition

L’objectif de cet atelier est de mettre les jeunes au cœur de l’action abolitionniste en leur donnant les outils nécessaires pour construire et faire perdurer leur militantisme. Cette initiative s’inscrit dans la mise en œuvre de la déclaration du sommet de Reykjavik de 2023, où les chefs d’Etat et de Gouvernement ont indiqué que le Conseil de l’Europe devait poursuivre son combat en faveur de l’abolition de la peine de mort. Ainsi, par une approche inclusive et participative, offrant des espaces d’engagement, ECPM vise à enrichir leurs connaissances sur les droits humains et les valeurs liées à la citoyenneté mondiale, afin qu’ils et elles soient plus à même de développer une pensée autonome.

Les activités mises en place ont permis d’atteindre l’objectif fixé : l’importance de mettre en place et de rendre indépendant un réseau de jeunes ambassadeur·rices. Car si aborder la question de l’abolition est toujours nécessaire dans les états rétentionnistes, malheureusement il en est de même dans les états abolitionnistes où les droits humains peuvent toujours être remis en question.

Des outils pédagogiques concrets

Dans le but de développer un militantisme efficace et des initiatives adaptées à chaque pays, la semaine a été ponctuée par des temps collectifs et mises en situation. La plus marquante étant la simulation du vote de la résolution des Nations Unies appelant à un moratoire universel sur l’application de la peine de mort au Palais de l’Europe.

Jeu de rôle sur le vote de la résolution des Nations Unies appelant à un moratoire universel sur l’application de la peine de mort

Cet exercice reprend les conditions réelles du vote de la résolution, permettant aux participant·es de devenir pour une matinée de vrai·es ambassadeur·rices d’états et comprendre le rôle de chaque acteur (ONG, états et institutions).

Et après ?

C’est un esprit de collectif qui a émergé durant cet atelier, avec une envie des participants de poursuivre des projets concrets à l’aube de rendez-vous importants comme la Journée mondiale contre la peine de mort en automne prochain. Les jeunes ont été portés par les différents organisateur·rices, intervenant·es et ancien·nes participant·es de la première édition de l’atelier avec pour objectif d’opérer leur militantisme de manière indépendante par la suite.

L’atelier s’exporte aussi à l’international avec une édition qui a eu lieu du 24 au 28 juin 2024 au Cap-Vert.

Prix du jury « Dessine-moi l’abolition » – 2020-2021 – ECPM-RIEA
Salsabila L. – Collège Moulin Joly, Colombes, France