Aller au contenu
Consulter
Nos rapports et analyses
Partager

Malaisie

Baromètre

Rétentionniste
Statut du pays
1355
Condamné(.e.s)
0
Exécution(s)
14+
Condamnation(s)
Chiffres de l'année 2021. La dernière exécution en Malaisie a eu lieu en 2017.

ECPM travaille en Malaisie depuis 2008 pour soutenir et fédérer les différentes parties prenantes abolitionnistes. Depuis 2017, ECPM mène un projet en partenariat avec ADPAN, le Réseau asiatique contre la peine de mort, afin de dynamiser l’action collective et le plaidoyer en faveur de l’abolition auprès des autorités nationales à travers l’organisation de conférences et d’ateliers de travail et de sensibilisation. Le projet vise également à former et renforcer les stratégies juridiques des avocats représentant des personnes passibles de la peine de mort.

La situation des condamné·es à mort

Malgré un moratoire sur les exécutions déclaré en juillet 2018, les tribunaux continuent de prononcer des condamnations à mort. Le nombre d’individus dans le couloir de la mort a continué d’augmenter entre 2018 et 2020. Lors d’une enquête parlementaire en juin 2020, le Département des prisons a déclaré que les prisons malaisiennes détenaient 1 314 condamné·es à mort, soit 33 de plus qu’en octobre 2018.

Couverture de la mission d’enquête « Isolement et désespoir », parue en 2020.

La loi malaisienne maintient les condamné·es à mort dans un état d’isolement prolongé. Ces conditions de détention et ce traitement ont été qualifiés de dégradants et d’inhumains, voire d’équivalents à la torture, tant par le Comité des droits de l’homme des Nations Unies que par le Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

« Je suis vieille et je n’ai pas beaucoup de temps à vivre. Je souhaite simplement que nous puissions avoir des informations sur l’état d’avancement de la demande de grâce. »

Rina, la mère d’un homme détenu depuis 2003, dans la mission d’enquête Isolement et désespoir » (2020)

Les condamné·es à mort restent 23 heures par jour dans leur cellule. Les proches peuvent soit leur rendre visite 45 minutes une fois par semaine ou leur adresser une lettre, mais ils ne sont pas autorisés à faire les deux. Dans certains établissements, les prisonnièr·es passent leur temps réglementaire de 45 minutes à l’extérieur dans un hall, renonçant à l’air frais qu’ils et elles pourraient recevoir lors d’activités extérieures. Il n’y a aucune activité à part quelques interventions d’organisations religieuses. La barrière de la langue aggrave l’isolement des détenu·es étrangères, qui représentent 41% des condamné·es à mort : les discussions avec les intervenants religieux sont souvent exclusivement en malais, et les livres en langue étrangère ne sont pas autorisés.

Entretien avec Suzana Norlihan, avocate malaisienne et soeur d’un condamné à mort.
Kasthuri Patto, parlementaire en Malaisie, évoque les perspectives de l’abolition en Malaisie et revient aussi sur les raisons pour lesquelles les gouvernements devraient être plus responsables en ce qui concerne la peine de mort.

Tous les rapports

Conditions de détention
Isolement et désespoir : Conditions de détention des condamnés à mort, Malaisie
Mai 2020
Mécanismes de protection des droits de l'homme
Malaisie 31e session du groupe de travail sur l’examen périodique universel Novembre 2018 (Anglais)
Sep 2018

Tous les outils

Carte – peine de mort en Asie 2021

Toutes les actualités

logos partners
Sur le terrain
ECPM lance de nouveaux appels à petits projets en Malaisie et au Cameroun
15 mars 2022
Tribune / Edito
En Malaisie, une pop star chante les mots d’un condamné à mort
17 avril 2021
Pannir écrit, Santesh chante ; les deux sont malaisiens et ont presque le même âge (33 et 32 ans). Mais l’un se trouve dans le couloir de la mort de la prison de Changi (Singapour), tandis que le second est une star de M-pop (pop malaisienne).  Dans son troisième album «…
cover publication
Publication
Les processus d’abolition de la peine de mort dans les États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI)
26 novembre 2020
Alors que les 27 et 28 novembre 2020 se tient à Niamey, au Niger, la 47e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères organisée par l’Organisation de la coopération islamique (OCI), ECPM et Nael Georges publient l’étude « Les processus d’abolition de la peine de mort dans les États membres de l’Organisation…
Logo Indonesian ngo
Sur le terrain, Tribune / Edito
Lancement d’un appel à petits projets en Indonésie et en Malaisie
23 octobre 2020
ECPM, en lien avec ses partenaires ADPAN et KontraS, lance son programme de financements aux tiers pour 2021 en Indonésie et en Malaisie. Deux projets par pays d’une durée de 3 à 12 mois à partir de janvier 2021 et se déroulant hors capitale seront sélectionnés. La date limite d’envoi des propositions est…
Tribune / Edito
Malaisie : Lancement de la nouvelle mission d’enquête dans les couloirs de la mort
29 avril 2020
La mission d’enquête Isolement et désespoir : Les conditions de détention des condamnés à mort en Malaisie, rédigée par Carole Berrih et Ngeow Chow Ying, fait le point sur la situation dans le pays, alors que 1 280 hommes et femmes se trouvent actuellement dans les couloirs de la mort malaisiens. Le rapport a…
letter
Plaidoyer
Kasthuri Patto, parlementaire malaisienne, s’adresse aux médias lors de la Journée mondiale contre la peine de mort
10 octobre 2019
Kasthuri Patto, abolitionniste convaincue et parlementaire en Malaisie, s’adresse aux médias du monde entier afin de rendre compte de la situation de la peine de mort dans son pays. Avec l’arrivée du gouvernement de Pakatan Harapan l’an dernier, la parlementaire se félicite que l’abolition n’a jamais été aussi proche. Le…
Sur le terrain, Tribune / Edito
VIDEO | Malaisie : parcours modèle d’un pays sur la voie de l’abolition
23 janvier 2019
« La Malaisie doit devenir le Tigre de l’Asie » déclarait le Premier ministre Malaisien, Mahathir Mohamad, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies fin 2018. Un « Tigre » qui, l’an dernier, en l’espace de seulement quelques mois, a marqué les esprits par sa détermination à franchir une à…