NOS ACTIONS DANS LE MONDE

Pour porter la cause abolitionniste le plus loin possible et en parallèle de son Congrès mondial, ECPM développe des actions au long cours en Afrique centrale, Moyen-Orient–Afrique du Nord et Asie du Sud-EstCes actions s’articulent autour de 4 axes essentiels :

  • • Fédérer pour permettre aux acteurs engagés contre la peine de mort d'unir leurs forces
  • • Renforcer pour leur apporter un appui stratégique, financier et/ou logistique dans leur combat
  • • Plaidoyer afin d'organiser des rendez-vous politiques de haut niveau, créer des campagnes de sensibilisation et mettre en place des événements récurrents contre la peine de mort
  • • Éduquer pour sensibiliser les citoyens en milieu scolaire
cameroun

ECPM AU CAMEROUN

 

Depuis quand ? ECPM débute ses actions au Cameroun en 2010.

Avec qui ? ECPM travaille principalement avec l'association Droits et Paix. Certains de ses projets ont été co-financés par l'Union Européene et la Norvège. ECPM soutient le Réseau des avocats contre la peine de mort.

Quels objectifs ? L'objectif d'ECPM au Cameroun est de fédérer les acteurs abolitionnistes camerounais autour d'une coalition. ECPM effectue un travail d’accompagnement stratégique du Réseau des avocats. Des événements sont organisés pour favoriser l’échange de bonnes pratiques avec la coalition d’Afrique centrale, les formations d’avocats de d’ONG.

NOS ACTIONS

NOS ACTIONS

2017 : ECPM coordonne le projet Accompagner les parlementaires, les institutions nationales et les organisations de la société civile en partenariat avec Droits et paix. Ce projet, co-financé par l’Union européenne et la Norvège, met en avant notamment le travail du réseau des avocats camerounais contre la peine de mort (RACOPEM), crée en décembre 2016.

13 et 14 juin 2017 : ECPM co-organise une conférence nationale ayant pour but de dynamiser l'action collective en augmentant la vigilance, la capacité d'action et le dialogue de la société civile avec les décideurs nationaux mais aussi de fédérer les militants lors des conférences nationales. Pour ce faire, ECPM préconise un soutien accru aux initiatives nationales et à l'émergence de nouveaux acteurs.

Octobre 2017 : ECPM, l'association Droits et paix, RACOPEM, The advocates for Human Rights et la Coalition mondiale contre la peine de mort publient un rapport alternatif conjoint en vue de l'EPU d'avril 2018. 

10 octobre 2017 : mise en place d'événements pour la 15e journée mondiale avec pour thème "pauvreté et justice, un mélange mortel". INDH, les diplomates, les politiciens et les acteurs de la société civile se sont réunis pour célébrer cet événement.

Mai 2018 : publication de l'EPU. Les participants ont ensuite organisé une manifestation parallèle à la 37ème session du Conseil des droits de l’Homme et des activités de plaidoyer auprès des diplomates pour les encourager à formuler des recommandations sur la peine de mort. 

Mars 2019 : sortie de la 1e mission d'enquête dans les couloirs de la mort. Son lancement officiel a lieu en juin de la même année. 

NOS OBJECTIFS