Retour sur les activités menées pour la 18e Journée mondiale contre la peine de mort


15 octobre 2020

La 18e Journée mondiale contre la peine de mort s'est tenue le 10 octobre 2020. Événement très attendu par les organisations abolitionnistes du monde entier, la thématique de cette année se concentrait sur le droit à une représentation juridique efficace, de l’arrestation à la fin de la procédure judiciaire.

Diverses activités organisées ou soutenues par ECPM, dont 5 webinaires, 3 événements culturels, des ateliers de sensibilisation, mais aussi 2 lancements officiels (une carte et un concours), se sont tenues au cours de la semaine. Intervenants, participants et spectateurs du monde entier ont ainsi pu revendiquer leur opposition à cette peine inhumaine, cruelle et dégradante.

La thématique

Le droit à une assistance juridique efficace : consacré dans les textes mais peu appliqué en pratique 

Le droit à un avocat est un droit fondamental consacré au niveau international, comme dans la plupart des pays. Cependant, les pays rétentionnistes font figure de mauvais élèves. En pratique, ce droit est souvent mis à mal : manque de temps pour les avocats de travailler sur le dossier avant le procès, la difficulté est d’autant plus grave pour les commis d’office qui ont peu de temps pour s’entretenir avec leurs clients, leurs rémunérations sont faibles…

L'accès à un avocat ou avocate dans une affaire où la peine de mort est encourue, fait la différence entre la vie et la mort. Cette journée a permis de sensibiliser le public à cette thématique et de célébrer les victoires toujours plus nombreuses du mouvement abolitionniste mondial. Aujourd’hui, 142 pays sont abolitionnistes en droit ou en pratique, soit deux tiers des pays au monde. 

Les activités

Accès à la justice : le rôle de la défense pour les personnes passibles de la peine de mort, des Etats-Unis à l'Afrique : expériences et témoignages (webinaire, France)

  • S'est tenu en ligne le mercredi 7 octobre
  • Lire le programme
  • Organisé par ECPM, le Barreau de Paris et le Conseil national des Barreaux (CNB)
  • 150 participants

Lancement de la nouvelle carte interactive d'ECPM (www.ecpm.org)

Notre nouvelle carte interactive a été publiée le 10 octobre 2020 à l'occasion de la 18e Journée mondiale contre la peine de mort. Outil complet et interactif, il vient renforcer notre travail de plaidoyer à l'international tout en constituant une source d'informations inédite sur la situation et les enjeux de la peine de mort dans le monde.

Quels chiffres-clés retenir de cette carte ? Afin d'accompagner votre navigation, ECPM a également dressé un état des lieux sur la situation de la peine de mort en 2020, reprenant les faits et chiffres-clés extraits de ce nouvel outil.

La peine de mort au Maroc : le droit et la pratique (webinaire, Maroc)

  • S'est tenu en ligne le mardi 6 octobre
  • Voir le programme et les intervenants
  • Organisé par la Coalition marocaine contre la peine de mort, le Conseil national des droits de l’homme, ECPM, le Réseau des parlementaires contre la peine de mort, le Réseau des avocats contre la peine de mort, le Réseau des journalistes contre la peine de mort

Inauguration de La Chaise Vide de la Liberté, sculpture de Wang Keping dédiée à Liu Xiaobo, mort en détention en Chine le 13 juillet 2017 (cérémonie, France)

Cette cérémonie émouvante a réuni une centaine de participants et les représentants de toutes les grandes ONG françaises des droits de l’homme (RSF, Amnesty France, ou encore FIDH, ACAT et LDH).

Ariane Mnouchkine, qui au nom du Théâtre du Soleil accueillait cette cérémonie d’inauguration a lu la dernière plaidoirie de Liu Xiaobo, les larmes aux yeux, rappelant l’universalité du combat du Prix Nobel 2009.

Raphaël Chenuil-Hazan, directeur d’ECPM, a lui tenu à remercier le travail formidable de notre amie Marie Holzman de Solidarité Chine, sans qui la mobilisation autour des droits de l’homme en Chine ne serait pas la même. Il a rappelé qu’en ce jour des 20 ans d’ECPM et des 10 ans d’attribution du Prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo, nous célébrons la résistance à l’oppression et que c’est ensemble que nous pourrons être les plus efficaces. La Chine reste le pays qui exécute le plus au monde et les exécutions restent encore un tabou national.

Enfin François Croquette, ambassadeur français pour les droits de l’homme, a rappelé que nous ne devons pas ajouter le silence à une double absence: l’absence de Liu Xiaobo, mais aussi l’absence de tout représentant officiel français et d’élu de la République. En diplomatie, on appelle cela « la politique de la chaise vide. »

Projection du film Yalda, la nuit du pardon (Projection-débat, France)

ECPM a participé au débat autour du très beau film iranien « Yalda, la nuit du pardon », avec Basile Ader, ancien vice-bâtonnier de Paris et Rusen Aytac, membre du conseil de l’ordre devant une centaine de spectateurs. La question de la Diyya (ou le Prix du sang) en Iran a été au cœur des discussions, ainsi que toutes les spécificités de la peine de mort dans ce pays, au regard de la situation internationale à la veille de la Journée mondiale contre la peine de mort

« L’accès à un avocat : une question de vie ou de mort » (Conférence, Cameroun)

  • S'est tenue le vendredi 9 octobre à Douala
  • Organisée par l’association Droits et paix en partenariat avec ECPM 

« La journée a été superbe » témoigne Maitre Toko, notre partenaire camerounais, avocat au barreau du Cameroun. « Au départ, les jeunes avocats ne mesuraient pas les enjeux de la question. Après la projection de la vidéo du Congrès de Bruxelles, tous ont été émerveillés. L’intérêt des jeunes avocats a été telle que l’atelier a été une grande réussite. Ils sont impatients d’être formés dans le cadre de notre projet commun pour participer à la lutte pour l’abolition de la peine de mort. »

« La personne humaine est inviolable. Tout être humain a droit au respect de sa vie et à l’intégrité́ physique et morale de sa personne : nul ne peut être privé arbitrairement de ce droit. » Lire l'article

Lancement de la 5e édition du concours international d'affiches « Dessine-moi l'abolition »

  • Dans le cadre du projet Eduquer d'ECPM, ce concours est destiné aux jeunes de 14 à 18 ans dans le monde entier

 

  • Le but est de réaliser une affiche contre la peine de mort. Les 50 meilleures affiches sélectionnées par un jury international seront exposées dans les pays participants et lors des prochains Congrès contre la peine de mort organisés par ECPM. Un catalogue d’exposition trilingue sera également publié pour valoriser la créativité et l’engagement des jeunes.

 

 

Le droit à une représentation juridique effective ; Le respect au droit d’un Conseil pour les personnes passibles de la peine mort en RDC (Conférence, RDC)

 

Le droit à une représentation juridique effective ; Le respect au droit d’un Conseil pour les personnes passibles de la peine mort en RDC (Webinaire, Indonésie)

  • S'est tenu en direct sur Youtube le 10 octobre
  • Organisé par KontraS, notre partenaire indonésien
  • Voir le programme.

Lindy Lou, jurée n°2 (projection-débat, Dieppe)

 


ECPM a organisé une projection débat le 10 octobre à Dieppe, à l'initiative d'une de ses bénévoles. Plusieurs militants abolitionnistes de la ville étaient réunis. D'autres actions seront organisées en Normandie tout au long de l'année grâce à un partenariat avec l'Institut international des droits de l'homme et de la paix de Caen.

Pour cette 18e Journée mondiale, ECPM a également soutenu de nombreux projets mis en place par ses partenaires dans ses pays d'action.

EN TUNISIE : le Festival de films organisé par la CTCPM à la Cinémathèque de Tunis, du 9 au 10 octobre, ainsi que l'exposition de dessins qui devait être exposée à la Cinémathèque ont malheureusement dû être annulés, compte tenu de la situation sanitaire du pays. En revanche, la CTCPM a publié un communiqué à l'occasion de la Journée mondiale, repris dans les médias (Business News et WebmanagerCenter)

AU MAROC : Activités de sensibilisation sur la peine de mort mises en œuvre par des associations soutenues par ECPM

 

  • À Guelmim : l'Observatoire du sud pour les politiques de développement a organisé un atelier de sensibilisation en ligne pour les jeunes le mercredi 14 octobre. 

 

 

Dans le cadre du projet et qu'elle accompagne dans la région MENA, ECPM a appuyé la création de deux réseaux qui ont publié des communiqué de presse repris localement à l'occasion de la Journée mondiale.