20 juillet 2011Japon : Peine capitale confirmée pour deux membres de la secte Aoum

La Haute Cour de Tokyo a confirmé mercredi 28 juillet les condamnations à mort prononcées à l'encontre de deux anciens membres de la secte Aoum impliqués dans l'attaque au gaz sarin qui avait fait 12 morts dans le métro de Tokyo le 20 mars 1995. Agés respectivement de 36 et de 40 ans, Toru Toyodas et Kenichi Hirose avaient été inculpés en 2000. Ils avaient libéré le gaz mortel avec trois complices. Treize membres de la secte, dont son fondateur Shoko Asahara, cerveau de...

20 juillet 2011Japon : les avocats de Takuma plaident la démence contre la peine de mort

Les avocats de Mamoru Takuma ont invoqué jeudi 26 juin la démence de leur client espérant ainsi lui éviter la peine capitale. Agé de 39 ans, Takuma est accusé d’avoir poignardé huit écoliers et blessé treize autres enfants et deux institutrices dans une école d’Ikeda le 8 juin 2001. Ce fait divers avait à l’époque vivement secoué le pays. La pression populaire reste forte pour une condamnation à mort. Alors que ses avocats arguent d’une enfance perturbée...

20 juillet 2011Japon : Le fondateur de la secte Aoum attendra son verdict jusqu’au 27 février 2004

Le tribunal de Grande Instance de Tokyo a renvoyé au 27 février 2004 sa décision dans le procès du fondateur de la secte Aoum Shinrikyo (secte de la vérité suprême). 13 chefs d’inculpation dont 7 pour meurtre ont été retenus contre lui. Agé de 48 ans, Shoko Asahara est accusé d’avoir organisé deux attentats au gaz sarin dans le métro japonais en 1995, qui avaient fait 12 morts et plus de 5000 blessés. Le 24 avril dernier, l’accusation avait requis la peine de...

20 juillet 2011Japon : pendaison pour Mamoru Takuma

La Cour Suprême du Japon a condamné à mort, jeudi 28 août, Mamoru Takuma pour avoir poignardé en juin 2001 huit élèves d’une école primaire. Agé de 39 ans l’accusé a plaidé coupable. Ses avocats ont tenté en vain de sensibiliser la Cour sur ses problèmes psychologiques. Mamoru Takuma a été reconnu coupable du massacre de huit enfants âgés de six à huit ans. Il avait également blessé 15 autres personnes lors de son irruption dans une classe de la banlieue...

20 juillet 2011Japon : Les chambres d’exécution ouvertes aux parlementaires

Mardi 22 juillet, une équipe de parlementaires japonais a obtenu pour la première fois le droit d’inspecter certaines chambres d’exécution. Selon le Ministre de la justice, Mayumi Moriyama, les membres du Comité de Justice pourront inspecter les chambres d’exécution dans une des prisons de Tokyo. Fait extrêmement rare dans un système carcéral où la détention de condamnés à mort est longtemps restée secrète et dénoncée en tant que telle par les organisations...

20 juillet 2011Ouganda : exécuté pour « lâcheté »

Le caporal Pimundu Gimaro a été exécuté samedi 6 septembre après avoir été reconnu coupable de "lâcheté" et manquement au devoir par une cour martiale. Le 31 août 2003, alors que des rebelles attaquaient le village d’Agasi (province de Soroti), tout près du camp du caporal Gimaro, ce dernier n’est pas intervenu et a ainsi manqué à son devoir de soldat. Huit civils ont été assassinés pendant l’attaque. La Cour a estimé que ce massacre aurait pu...

20 juillet 2011Japon : Clémence de la Haute Cour de Sapporo

La Haute Cour de Justice de Sapporo a commué en peine de prison à vie la condamnation à mort d’un homme coupable de meurtre, mardi 2 septembre. Agé de 26 ans, Kazuyuki Oikawa a été reconnu coupable du meurtre de deux enfants âgés de deux et cinq ans lors d’un cambriolage, le 8 août 2001 dans le Sud de l’île d’Hokkaido. En mars 2002, une cour locale l’avait condamné à mort mais Oikawa avait fait appel de la sentence. La décision rendue fait état du...

20 juillet 2011Japon : Il n’y a pas d’autre option que la mort

La Haute Cour de Tokyo a maintenu, jeudi 18 septembre, la condamnation à mort d’un disciple de la Secte Aum Vérité Suprême. Agé de 36 ans, Satoru Hashimoto a été condamné à la pendaison pour avoir participé à l’assassinat de dix personnes, notamment lors de l’attaque au gaz sarin à Matsumoto. Le juge qui a rendu la décision estime que "les crimes sont si cruels et atroces qu’il n’y a pas d’autres options que la mort." Neuf disciples de...