La 19e journée mondiale contre la peine de mort sera consacrée aux femmes


6 juillet 2021

Pour continuer le combat vers l’abolition de la peine capitale dans le monde, la journée mondiale contre la peine de mort est célébrée tous les 10 octobre. Cette année, la communauté abolitionniste s’attache à porter la voix des femmes condamnées à mort en communiquant sur leurs conditions méconnues. 

Les données concernant les femmes condamnées à mort, exécutées, innocentées ou graciées demeurent rares et peu étudiées, et ces dernières continuent de souffrir des discriminations liées au genre dans la détermination de la peine et les conditions de détention. Ces discriminations sont intersectionnelles et peuvent être renforcées selon l’âge, l’orientation sexuelle, l’origine ou le handicap de la concernée. Ces femmes sont souvent victimes de violences sexistes et sexuelles constituant des circonstances atténuantes essentielles, qui ne sont pourtant pas prises en compte pendant le procès.

En pratique en 2020, 7 pays comprenaient au moins une femme dans les couloirs de la mort et au moins 16 femmes ont été exécutées dans le monde. La réalité est plus accablante encore, car certains pays ne partagent pas de statistiques par genre. 

Journée mondiale contre la peine de mort

Nous savons que de manière générale, les femmes sont moins souvent condamnées à mort que les hommes. Pourtant, elles sont plus nombreuses dans les couloirs de la mort pour certaines catégories de crimes comme l’adultère ou la sorcellerie, ce qui est révélateur de schémas de condamnation basés sur le genre, selon la Coalition mondiale contre la peine de mort.

Cette année, à l’occasion des 40 ans de l’abolition de la peine de mort en France, ECPM relance les discussions entamées à l’occasion du congrès mondial contre la peine de mort de Bruxelles, en 2019, où une séance avait été consacrée au vécu spécifique des femmes

Où que vous soyez, qui que vous soyez et quel que soit votre projet, rejoignez les centaines d’initiatives organisées dans le monde entier pour défendre les droits des femmes sur le chemin de l’abolition !