Aller au contenu

Hommage : Renny Cushing, fervent abolitionniste et ami d’ECPM, est décédé à 69 ans

merlin_173732886_29f8b69b-3ffc-4088-b441-d9e49e8a4d23-jumbo

Renny Cushing était au premier plan des causes progressistes, menant des efforts pour décriminaliser l’usage de la marijuana, légaliser le mariage homosexuel et rejeter la législation sur le droit au travail.

C’est le meurtre de son père, abattu par un officier de police hors service, qui a catalysé son engagement pour l’abolition de la peine de mort.

Renny Cushing était notamment directeur exécutif de Murder Victims’ Families for Reconciliation (depuis 1998), une association qui encourage la réconciliation entre les familles et les délinquants. Il a parcouru les États-Unis pour dénoncer la peine capitale, publiant des bulletins d’information et conseillant les familles des victimes ainsi que celles des condamnés, sur la manière de survivre à leur traumatisme.

Six années plus tard, il participe à la création de Murder Victims’ Families for Human Rights, qui considère la peine capitale comme une violation des droits de l’homme. Son dévouement à la cause s’est précipité en 2011, lorsque son beau-frère, Stephen McRedmond, a été tué par balle dans le Tennessee.

« Je n’ai pas choisi d’être un survivant de meurtre ; la situation m’a choisi. Je peux, cependant, avoir un certain effet sur la façon dont je définis le reste de ma vie. Et c’est ma façon d’honorer la mémoire de mon père. »

 

Source : Renny Cushing, Relentless Foe of the Death Penalty, Dies at 69, The New York Times, 13/03/2022