8e Congrès mondial contre la peine de mort, le compte à rebours est lancé !


11 juillet 2022

Les préparatifs pour le 8ème Congrès mondial contre la peine de mort, qui se déroulera à Berlin du 15 au 18 novembre prochain, vont bon train. Plus d’un millier de participant·e·s venant de 90 pays sont attendu·e·s dans la capitale allemande pour le plus important rendez-vous des abolitionnistes.

Durant 4 jours, politiques, activistes, citoyens et citoyennes engagé·e·s se retrouveront pour débattre autour des grandes thématiques entourant la situation de la peine de mort dans le monde.

De nombreux grands témoins, des ancien·ne·s condamné·e·s à mort et des personnalités de la société civile prendront la parole durant ce Congrès dont l’épicentre sera le Radial System qui accueillera le village de l’abolition, des ateliers, des débats, des conférences avec un seul but : renforcer la lutte pour l’abolition universelle de la peine de mort.

 

Pourquoi un Congrès mondial ?

Comme les récents événements tendent à le démontrer, les droits, parfois difficilement acquis, peuvent être remis en cause subitement. Éviter la résurgence de la peine capitale demeure donc un enjeu majeur dans nos sociétés. Avec la montée des populismes et la radicalisation de la pensée sur les questions de sécurité dans certains États abolitionnistes, les mouvements en faveur de la peine de mort remettent régulièrement l’abolition en question.  De plus, le risque de reprise des exécutions est encore présent dans les pays non-abolitionnistes n’ayant pas pratiqué d’exécution pendant plusieurs années.

 

L’abolition, une tendance mondiale

En 2021 les pays et territoires ayant totalement aboli la peine de mort sont au nombre de 108. 80 % des États membres de l’ONU n’exécutent plus et 60 % d’entre eux sont abolitionnistes. Le continent africain tend vers l’abolition : 45 des 55 pays d’Afrique sont abolitionnistes en droit ou de facto. Certaines régions du monde opposent encore des résistances à la pensée abolitionniste et continuent d’appliquer la peine de mort à grande échelle. Les cinq pays ayant pratiqué le plus d’exécutions en 2021 sont la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Syrie.

Pour les inscriptions au Congrès et plus d’informations sur le programme à venir, veuillez consulter notre site internet www.ecpm.org et suivre nos actualités sur les réseaux sociaux.