Outils numériques : ECPM fait peau neuve !


15 janvier 2018

Avec un nouveau logo, une nouveau nom de domaine et un site internet repensé, l'ONG a largement actualisé ses outils numériques. Bérangère Portalier, responsable communication, nous présente ces nouveautés, dévoilées à l'occasion de la dernière Journée mondiale des droits de l'homme.

 



 

Qu'est-ce qui vous a poussé à imaginer un nouveau logo pour ECPM ?

L’association existe depuis l’an 2000, son logo avait donc été créé il y a 17 ans. Il était temps de l’actualiser et de l’adapter, car pendant toutes ces années, de nouvelles problématiques sont apparues. Notre principal challenge a été d’accompagner l’internationalisation de l’association. Notre mandat nous porte naturellement à agir à l’étranger, et le succès de notre travail nous mène à sortir de l’espace francophone pour nous déployer également dans des pays de langue différente. L’anglais devient donc une langue de travail quotidienne, et le nom de l’association, Ensemble contre la peine de mort, trop long et difficile à retenir pour des non francophones, devient un handicap à notre identification. Nous avons donc décidé de privilégié notre acronyme, ECPM, qui nous permet de rester reconnaissables dans tous les contextes linguistiques.

 



 

Le nom de domaine du site internet a lui aussi changé. Pourquoi ce choix ?

Avoir un nom de domaine qui ne correspondait pas au nom de l’association était un problème. Nous souhaitions donc passer sur « ecpm ». Dans la foulée, nous avons choisis d’aller sur « .org » qui est l’extension naturelle et internationale de notre type de structure. Cela répond également à la problématique de l‘accompagnement de notre développement international. Notre positionnement est par nature international, et nos outils doivent refléter cet état de fait.

 


Capture d'écran - Page d'accueil ecpm.org
 



Avec l'actualisation des outils de communication, ECPM semble accorder de plus en plus d'importance au numérique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

ECPM porte en elle une fibre « print ». L’édition de documents, de rapports, de missions d’enquête est dans notre ADN. Nous éditons la collection des Cahiers de l’abolition qui rassemble les actes des Congrès principalement. Nous avons même, pendant des années, imprimé le Journal de l’Abolition sur papier journal, grâce au concours de Monsieur François Régis Hutin, qui vient hélas de nous quitter le 10 décembre dernier, et de son journal Ouest France.

Ce penchant print reste très important pour nous. En revanche cela ne se fait pas au détriment du web. Au contraire. Ainsi les Actes du dernier Congrès mondial, celui d’Oslo en 2016, existent-ils aussi, pour la première fois, sous forme numérique sur http://actes2016.ecpm.org en sus de leur forme imprimée dans les Cahiers de l’abolition.

 


Capture d'écran - Page d'accueil des Actes numériques

 

Notre newsletter, le Mail de l’Abolition, bénéficie d’une très large diffusion. Nous l’avons rééditorialisée en 2016 de façon à la rendre plus informative. Son contenu est plus dense, et les articles plus fouillés. Après enquête auprès de notre lectorat, nous nous sommes rendus compte que ce format n’était pas du tout obsolète, et que bon nombre d’entre vous la lisent effectivement de bout en bout, et nous vous en remercions.
Notre site internet est quant à lui orienté vers le travail partenarial. Comment collaborer avec ECPM ? Quels sont les outils accessibles et stratégies possibles pour œuvrer à l’abolition universelle de la peine de mort ? C’est un site qui se veut complet et concret. Pas de blabla, mais de l’information et une présentation honnête de notre travail effectif et de moyens d’agir.

Les réseaux sociaux prennent aussi une place importante. Ils sont une fenêtre sur l’extérieur, la possibilité de convaincre de nouvelles personnes et d’élargir notre cercle. Ils bénéficieront d’une attention accrue de notre part en 2018.

 


Capture d'écran - Infographie "Agissons ensemble"