PLAIDOYER

Parce que le cas est emblématique du dysfonctionnement de la justice américaine, ECPM réclame « Justice pour Hank » qui a été condamné à mort en 1995 par l’État du Texas pour un triple homicide qu’il a toujours nié avoir commis. Dans ce cadre, ECPM a lancé la campagne « Justice pour Hank Skinner » à la veille du 4e Congrès mondial contre la peine de mort (24-26 février 2010, à Genève) et en réaction à la date d’exécution de Hank Skinner, condamné à mort aux États-Unis, prévue initialement pour le 24 février 2010, la date de l’ouverture du Congrès. Sandrine Ageorges-Skinner, l’épouse de Hank Skinner, est devenue « le visage » de cet événement majeur des abolitionnistes du monde entier.

Désormais, ECPM relaie les actions du groupe de soutien de Hank Skinner qui se mobilise pour financer sa défense.
Pour plus d’information sur l’affaire : consulter le site, la page Facebook ou le compte Twitter.