PARTENAIRES ECPM :

Depuis 2010, ECPM s’engage au Liban en partenariat avec la Coalition libanaise contre la peine de mort et l’association Justice et miséricorde (Ajem) et l’Association libanaise pour les droits civils (Lebanese Association for Civil Rights ou LACR).



FÉDÉRER

– En permettant à la Coalition libanaise de participer aux principaux événements abolitionnistes internationaux ;

– En travaillant à la mise sur pied d’un Réseau parlementaire libanais contre la peine de mort en partenariat avec les membres de l’Action mondiale contre la peine de mort.


CONCRÈTEMENT


En 2016, ECPM a facilité la participation d’une forte délégation libanaise au 6e Congrès mondial contre la peine de mort organisé à Oslo et à l’assemblée générale de la Coalition marocaine contre la peine de mort organisé à Rabat. ECPM a également permis à plusieurs parlementaires libanais de prendre part à des séances de formation régionales organisées au Maroc.

RENFORCER

– En accompagnant, sur le plan structurel et stratégique, la Coalition libanaise, dans le but d’élargir le nombre de ses adhérents et de lui permettre d’être présente sur l’ensemble du territoire national ;

– En soutenant l’organisation des assemblées générales de la Coalition libanaise, en organisant des séances de formation pour ses membres et en développant des outils de communication.

PLAIDOYER

– En plaidant pour une réforme du Code pénal et en promouvant des instruments internationaux comme la résolution pour un moratoire sur les exécutions de l’Onu et le suivi des engagements pris par le pays lors de l’Examen périodique universel (EPU) ;

– En travaillant à la publication d’une mission d’enquête sur les réalités de la peine de mort au Liban.

ÉDUQUER

– En développant un programme pédagogique auprès des jeunes collégiens et lycéens tunisiens. En organisant des interventions dans les établissements scolaires, ce programme favorise les rencontres avec des personnalités abolitionnistes et des témoins incarnant l’horreur de la peine capitale ;

– En facilitant la participation de jeunes Tunisiens aux concours internationaux qu’elle organise (concours de dessin, de plaidoirie…) ;

– En proposant des forums régionaux rassemblant les jeunes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Mona).